Ce 10Km Arras était une course sur route de reprise après avoir effectué un retour à l’entrainement il y a seulement 15 jours. Quand je parle de reprise, c’est vraiment la reprise. C’est à dire des séances techniques à laquelle on y ajoutera quelques sprints. Des simples séances pour retrouver des bonnes petites sensations sur la piste.

Dans la réalité, ce jour fût une des courses les plus difficiles que j’ai pu effectuer…

Bonne ambiance sur la course pédestre d’Arras !

Avant même de commencer chaque course, que ce soit le 5km et même le 10Km, une charmante dame s’était proposé d’animer la foule. En effet, se réchauffer, faire un petit échauffement matinal avec la joie et la bonne humeur. Cette technique a plutôt bien fonctionné. Beaucoup de personne ont suivi le mouvement et a permis de créer une bonne ambiance détendue avant le départ !

S’ajoute à cela, sur tous le parcours, des encouragements qui été présent sur tous les coins de rue du parcours mais comment faire pour baisser les bras et/ou ralentir quand vous êtes encouragés autant de fois sur tout le long de la compétition ? Impossible ! On devait juste avoir un bon mental pour se permettre de terminer la course le plus vite possible sans trop diminuer la fréquence si les jambes n’étaient pas présentes…

C’est parti pour le 10Km Arras !

Top chrono, départ du 10Km : en forme, les jambes assez légère, l’envie de rentrer en compétition présente en ce début de saison et surtout une température idéale pour ce genre de course « 15° le top ! »… Un léger peloton s’est formé dès le début et je savais que j’avais les capacités d’accrocher ce groupe pour effectuer un chrono raisonnable sur ce parcours.

Les premiers kilomètres à l’aise ! 3’20 au Km… Rien d’alarmant car c’est une allure qui se rapproche de mes « meilleurs » chronos actuellement « 34’03 ». Des kenyans à mes côtés… Bon ok, je savais que c’étais juste au départ que j’aurais pu les titiller « Hahaha » ces athlètes sont tellement « Hors normes » que très peu de personnes peuvent les concurrencer.

Jusqu’au moment ou des péripéties viennent casser légèrement mon moral. En effet, des douleurs au niveau des bras qui sont apparues à partir du 3ème kilomètres et hop « Frein à main » enclenché « haha ». Des légères douleurs qui ne me permettait pas de tirer correctement sur les bras ni même d’avoir des mouvements aisés et ainsi courir de façon « décontracté ». On sait tous, que pour une réussite dans la compétition et même l’entraînement, le relâchement est primordial !

Bien sûr, j’en resterais pas la pour cette course car un « point de côté » est apparu à partir du 5ème kilomètres jusqu’à la fin du 10 kilomètres… Marche arrière activé ? Non quand même pas ! Mais comment faire pour me remonter le moral ? Reprendre un rythme de croisière et accrocher à nouveau le peloton devant moi… Plus les kilomètres passés, plus j’étais dans la difficulté « Oups une faille sans fin… »

Quand ça veut plus, ça veut plus !

J’attendais qu’une seule chose : l’arrivée ! Où est-elle ? Je vois les panneaux 6 Km, 7 Km, 8 Km… et je me dis : vivement la fin, je suis en train de passer une course horrible… Il ne reste que le mental sur cette course qui m’a quand même permis de terminer la course !

Oui, en effet, j’étais prêt à arrêter cette course… mais n’ayant jamais fait cela jusqu’à présent, ce n’est pas aujourd’hui que j’allais briser cette chaîne ! Reste et sois fort dans la tête… Les derniers kilomètres ont quand même été fait dans la difficulté. Je ne le cache pas mais c’est très rare qu’il m’arrive cela. Malheureusement comme on dit : il y a des jours avec et des jours sans… Aujourd’hui c’étais pas le jour.

Ce fut une course qui est dans un premier temps a été difficile car c’est un parcours loin d’être facile. On y retrouve quasiment tout le long de la boucle : des faux plats montants, des petites relances. C’est un parcours très vallonnée avec très peu de partie plate.

Morale de ce 10Km Arras ?

Je prends cependant cette compétition comme un « dur » entraînement et je me dis que ce n’est pas perdu. La course est faîte ! Les kilomètres sont dans les jambes et place aux futurs entraînements pour les prochaines compétitions. Ce n’est que le début de la saison, je ne m’affole pas… encore plusieurs mois devant moi pour préparer les championnats FFA.

Vous y retrouverez justement les différents moments de faiblesse sur l’illustration ci-dessous qui montre exactement la faiblesse petit à petit…

Course 10km arras
Résultat 10Km Arras

Le détail de la course : Résultats Strava

Les autres compétitions : Course à pied

Laisser un commentaire